La peau des autres


Auteur / compositeur :
Jean-Claude Goldschmit / Baltazar

 

Quand on a commencé à travailler ensemble avec Jean-Claude, on voulait faire chanter ces chansons par d'autres artistes. J'ai commencé à les chanter sur scène, et après je n'avais plus le coeur de les donner à quelqu'un. Je sais, je suis trop sentimental.

Je t’ai dit “ Je m’en vais maintenant ”
Tu m’as dit “ c’est bien, au revoir ”
Je suis parti le coeur tout blanc
Vide comme la nuit dans les miroirs

Parti dans un silence, souriant
Coeur tremblant des vestiges du jour
Lourd comme un amour de cent mille ans
Ce soir là on ne faisait plus semblant

Qui de nous deux a réveillé l’autre
A qui la chance, à qui la faute
Qui de nous deux a réveillé l’autre
A qui la chance, à qui la faute


Là bas, plus loin, on m’attendait
Nouvel amour et chagrin mêlés
Chagrin d’amour, lignes de la main
Sans billet dans le train du destin

Ces trains de jours, ces trains de nuits
Les choses de la vie au ralenti
C’est l’parfum du bonheur qui passe
Du trottoir à la fenêtre d’en face

Qui de nous deux a réveillé l’autre
A qui la chance, à qui la faute
Qui de nous deux a réveillé l’autre
A qui la chance, à qui la faute


On finit un jour par tout perdre
Et le bonheur change de quartier
Quelle erreur a t’on pu commettre
Le coeur ne bat plus qu’à moitié

On sait bien qu’on aimera encore
Encore peut-être même plus fort
On porte en nous la peau des autres
Ces longues histoires qui sont les nôtres

Qui de nous deux a réveillé l’autre
A qui la chance, à qui la faute
Qui de nous deux a réveillé l’autre
A qui la chance, à qui la chance...
A qui la faute